Restaurez quasi-instantanément à partir du Cloud Azure

 

Tech brief: La réplication vers le Cloud Azure

Et si vous pouviez donner à votre entreprise la possibilité de se concentrer davantage sur l'innovation produit et moins sur la gestion du data center ? Et si la sauvegarde, la réplication et la restauration étaient aussi simple que le redémarrage d'une machine virtuelle? Et si vous pouviez avoir une restauration après sinistre (DR) ultra-fiable sans un site DR dédié? Oui c'est possible. Lisez notre tech brief pour découvrir comment.

La sauvegarde dans le cloud permet de restaurer les opérations presque instantanément avec un objectif de temps de restauration (RTO) en minutes. La restauration traditionnelle à partir de bandes, elle, peut prendre une journée entière, ou plus. En outre les données dans le cloud sont conservées hors de danger, sauvegardées hors site, à l'abri du vol, des incendies ou de toute autre catastrophe et elles peuvent être stockées sur des serveurs dans plusieurs endroits plutôt que dans un seul endroit physique.

Souvent présentée comme l'option la plus rentable, la sauvegarde dans le cloud élimine le besoin en bandes coûteuses et en serveurs dédiés, et optimise l'espace disque. Il permet aux start-up ou aux PME d'accéder à une architecture informatique de grande entreprise sans en avoir le budget. Mais passer au cloud ne permet pas uniquement d’économiser de l'argent. La plupart des entreprises ne citent pas la réduction des coûts comme principale raison. Il s'agit avant tout de réduire considérablement le risque de perdre des données.

Rapid Recovery, lorsqu'il est adossé à une plate-forme cloud comme Microsoft Azure, est la pièce maîtresse logique d'un processus complet de reprise après sinistre. Vous pouvez stocker des archives de sauvegarde directement sur Azure et effectuer la restauration au niveau de l'élément à partir de l'archive sans avoir à télécharger l'archive du cloud. Vous pouvez sauvegarder et répliquer des données sur plusieurs cibles. Cela signifie qu'une entreprise peut créer des solutions de sauvegarde et de restauration après sinistre à plusieurs niveaux à l'aide de ses serveurs internes, d'un data center secondaire et d'un data center dans le cloud. Vous pouvez également réduire la quantité d'expertise nécessaire en interne pour lancer un projet de DR en choisissant les services de récupération après sinistre « Back-up et restauration as a Service » (DRaaS) basés sur le cloud, qui sont proposés par des partenaires de Quest.

Prêt à protéger vos données dans le cloud ? Trois choses à garder à l'esprit:

1. Quels que soient vos besoins en matière de protection des données, il n'y a jamais eu de meilleur moment pour moderniser la sauvegarde et la protection des données, grâce aux nouvelles technologies de cloud et de virtualisation. Ces possibilités de protéger les données dans les environnements physiques, virtuels et cloud apportent plus que des coûts informatiques réduits, ils peuvent rendre un système informatique plus souple et plus dynamique et être un véritable facteur d'innovation dans l’entreprise. La définition d'une bonne stratégie de protection des données signifie désormais plus de sécurité et plus de potentiel pour l'avenir.

2. Notez bien la différence entre la continuité de service (BS, Business Continuance) et la reprise après sinistre (DR, Disaster Recovery). Pensez à la BS comme prévention des catastrophes. BS signifie que vous pouvez garder votre entreprise en marche et garantir la haute disponibilité dans n'importe quel événement (raisonnable). Comment ? En isolant et en limitant les problèmes avant qu'ils ne déclenchent un événement plus important ou conduisent à un scénario catastrophe. Le DR, d'autre part, est le processus de remise en route après un incident qui ne pouvait pas – force majeure ou hors budget - être empêché. Il s'agit de relancer, de restaurer, de redémarrer et de reprendre les activités.

3. Ne traitez pas toutes les données à égalité. Pour minimiser les risques, alignez votre stratégie de protection des données avec la criticité de celles-ci. De même, toutes les applications n'ont pas la même sensibilité au temps, donc toutes les données et les applications ne doivent pas être protégées de la même manière. Cela signifie que vous pouvez réduire les frais généraux, la complexité et les coûts en utilisant une protection des données hiérarchisée.

Réduire les coûts informatiques est toujours une priorité, mais la justification principale d’acquérir un logiciel de sauvegarde intégrable dans le cloud n'est pas monétaire. Il s'agit de pouvoir vous concentrer sur ce qui compte le plus : vos produits et vos clients.

Nous vous invitons à lire notre livre blanc gratuit pour en savoir plus sur Rapid Recovery et les options de restaurations basées sur le cloud, en partenariat avec Microsoft :

Télécharger le tech brief gratuit > 

Anonymous